Deux lycées de seconde zone de Tokyo ont été presque abandonnés par leurs directeurs. Pourquoi ? Car ces deux écoles, MajiJo, l'école des filles et Suzuran, l'école des garçons, sont réputées pour contenir des délinquants. En effet, leur but est d'atteindre le sommet du lycée pour en devenir le boss. Un Yakuza, Yukata Shin à ouvert un nouveau lycée et réunis les deux écoles pour n'en faire qu'une seule. Seulement, entre les Team qui s'affrontent, la cohabitation difficile, ceux qui veulent étudier et ceux qui veulent se battre, les élèves oublient une chose. Pourquoi un yakuza aussi puissant aurait fait cela ? Pourquoi un homme riche et aussi mesquin dépenserait des millions de yens pour ouvrir une nouvelle école ? N'oubliez pas de chercher le complot car il est peut-être bien plus proche que vous ne le pensez...


Partagez | .
 

 music like a breath || Usagi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: music like a breath || Usagi   Dim 30 Mar - 19:53

Usagi Ryuku & Saheba Megumi

«And she's buying a stairway to heaven »

La silhouette se faufilait rapide et légère parmi les élèves. Un chat qui bondissait silencieusement d'ombre en ombre. Ses pieds légers ne faisait aucun bruit en touchant le sol, les pas d'une danseuse. La danse... tout ce qu'elle avait emmener de son ancienne vie à Suzuran. Megumi n'avait put se résoudre à abandonner cette passion. Quand on avait fréquenter les meilleurs professeurs comme elle c'était d'autant plus difficile de renoncer. Il n'y avait donc rien de surprenant à la voire intégrer le club de danse, ni même à ce qu'elle en devienne la présidente. Le corps fin et gracieux de la jeune fille se faufila dans l'embrasure d'une porte, révélant une petite salle de danse. Ce n'était pas grand chose, et c'était à l'opposé de vaste salle au parquet brillant et au miroir intact qu'elle avait l'habitude de fréquenter hors de l'école. Néanmoins elle s'était vite prise d'affection pour la salle au mur tagué.

D'un geste expert elle releva sa longue chevelure d'un châtain au reflet presque roux en un chignon rapide aux nombreuse mèches rebelles, et troqua son uniforme contre un pantalon de sport noir et un débardeur gris. Elle aimait ne pas être en tutu, elle aimait être loin de son univers doré et bien rangé... Malgré tout elle aurait encore plus apprécier que son père tique sur le nom de l'école et l'envoi de force ailleurs, cela aurait prouver qu'il faisait un minimum attention à la vie de sa fille unique. Soupirant elle plongea chercher son mp3 dans la poche de sa veste, et le recorda aux enceinte de basse qualité de la salle. Elle chercha longtemps une musique, sautant d'air de classique pour s'arrêter sur un groupe britannique qui l'inspirait beaucoup ces derniers temps. Un jour on lui avait affirmé que la musique classique était la base de toute les autres musiques aux mondes, forte de cette idée Megumi avait conclu que la danse classique pouvait se marier à toute les musiques possible.

Elle s'échauffa durant quelques minutes, puis s'approcha de son appareil. A peine la touche lecture pressé que le première note de Kashmir retentirent dans la salle. Led Zeppelin, depuis qu'elle avait découvert ce groupe la jeune fille n'avait de cesse d'inventer et improviser multiple chorégraphie rythmé par leur musique. Elle espérait pouvoir en proposer une au groupe de danse. Sa jambe partie en piqué, son bras se courba délicatement et la jeune fille se mit à tournoyer. Doucement elle reposa son autre jambe au sol, les yeux fermée, perdu dans un univers de son et de mouvement. Elle s'y sentait apaisé, et seul la musique guidait son corps qui improvisait une danse endiablé. Oui, la danse classique pouvait se mêler à tout, l'important c'était seulement de savoir comment la calqué. Un nouveau tourbillon, une arabesque... Un saut, des entrechats... Tout se mélangeait alors que la musique chuchotait ses couleurs, des voiles rouges, oranges, un désert, et une danse autours d'un feu... Il y avait quelque chose de guerrier dans cette musique.

Elle ne s'arrêta que lorsque les dernières notes s’égrainèrent. Son souffle était un peu plus rapide que d'habitude, et une très fine pellicule de sueur perlait sur son corps. Elle aimait sentir son corps éveillé par la danse, cette chaleur qui l’emplissait, son cœur qui battait à la chamade. Elle était vivante, réellement. Le sang battait dans ses tempes et un sourire serein s'était dessiné sur son visage au fur et à mesure que la musique l'avait emporté. Doucement ses yeux s'ouvrir, gravant dans sa mémoire l'image de la salle de danse vide... ou pas puisqu'elle distingua une silhouette au bout de celle-ci. Elle était pourtant sûr d'être seule quand elle était entrée. Megumi se souvenait toujours des moindres détail. La jeune fille se dirigea vers la musique pour baisser le sons alors que l'objet enchaînait sur l'introduction du lac des cygnes. Attrapant un gilet qu'elle enfila pour dissimulé le haut de son corps moulé par le t-shirt de sport, elle se tourna vers l'arrivant. « - Vous êtes ici depuis longtemps ? Je ne vous ait pas entendu entrer.»

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Admin ▲ La fureur du dragon.
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 31/12/2013
→ Multicompte : Kiba Chunsa

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Dim 30 Mar - 20:39




Ryuku & Megumi
C'était un jour comme un autre à Majisuka Suzuran. Quelques élèves avec un oeil au beurre noir par-ci, un autre avec un bras en écharpe par-la. Le lycée n'était pas le coin le plus tranquille de la ville, loin de la. Parmi les élèves hautement perturbé il y avait Usagi Ryuku dont la réputation n'était plus à faire. Il était considéré par beaucoup comme un futur psychopathe en puissance. Lui se contentait de vivre comme il l'entendait, ne se préoccupant pas de remords et de regrets. Autrement dit, il n'avait pratiquement aucune limite. En ce début de matinée il semblait normal, ou du moins le plus normal qu'il pouvait paraître. Il se promenait dans les couloirs, main gauche en poche et main droite posée sur une batte qu'il portait à son épaule. C'était une habitude de se promener avec cet objet, surtout ici à Majisuka. Lorsqu'il l'avait c'était comme un signal envoyé aux autres élèves "v'nez pas m'faire chier", rien de plus rien de moins mais on savait ce que ça voulait dire. C'est alors qu'un crétin déboula devant lui, le bousculant légèrement à l'épaule gauche puis jeta un coup d'oeil à Ryuku, un regard peu sympathique. Il n'en fallut pas plus. La terreur de Suzuran esquissa un sourire sadique et posa éclata la jambe du gars par l'arrière. Il n'eut d'autre choix que de terminer à genou. Ryuku lui saisit alors les cheveux et envoya sa tête fracasser une porte en bois devant laquelle il se trouvait après quoi il reprit son chemin, l'air de rien. Les autres élèves présents dans les couloirs fixaient la scène, n'osant pas ou ne préférant pas spécialement croiser le regarde de Ryuku.
Bientôt il arriva au second étage. Cet étage était réputé plus dangereux que le précédent. Il n'en avait que faire. Il avait pour habitude d'aller jusqu'au toit sans qu'on ne vienne lui chercher des noises. Il n'était pas spécialement une menace pour les territoires de team et de leurs divers clans. Avoir une pièce à lui ? A quoi bon ? Ryuku était du genre à aller où bon lui semble quand bon lui semble. C'est d'ailleurs ainsi qu'il entra dans la salle de danse. Il avait entendu une musique, du Led Zeppelin. Il avait poussé la porte et avait vu cette fille, au milieu de la salle entrain de s'exercer à la danse classique les yeux fermés. Il n'était pas du genre bruyant et la musique aida d'autant plus au fait qu'elle ne l'entendit pas entrer. Il alla se poser sur un banc dans un coin. Il attrapa un chiffon qui traînait la et frotta le sang visible sur le bout de sa batte lorsque la demoiselle arrêta de danser. Il n'y fit pas spécialement attention. Elle alla couper la musique avant de lui adresser la parole. Cet à cet instant la qu'il releva les yeux vers elle. Elle enfila rapidement un gilet pour cacher ses formes apparentes sous le t-shirt de danse collé à elle par la transpiration.
- Vous êtes ici depuis longtemps ? Je ne vous ait pas entendu entrer.
- Une ou deux minutes tout au plus.

Il l'observa un peu plus en détail, l'analysant rapidement.

CODAGE DE © MRS HYDE.

_________________
" Je lui ai démoli le bras, d'accord ! Mais c'était un accident absolument involontaire. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. [...] Une perte momentanée de coordination musculaire, tu vois. Quelques petits kilos d'excédent d'énergie par seconde, par seconde ! "- Shining.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Dim 30 Mar - 21:15

Usagi Ryuku & Saheba Megumi

«And she's buying a stairway to heaven »

La musique s’égrenait à bas volume alors que le jeune homme lui répondait. Les cheveux blond décoloré, une batte de baseball, le garçon était à des milliers d'année lumière de l'univers de Megumi. Elle l'observait un petit moment, ne sachant pas vraiment si la présence du garçon ici était une bonne ou mauvaise chose. Il lui semblait appartenir à cette catégorie de personne que les ennuis colle volontiers, alors qu'elle même était plutôt du genre à se fondre avec le décors. Finalement elle se contenter de lui répondre un simple : «  - Je vois... » du bout des lèvres. Le lac des cygne poursuivait sa mélodie douce et discrète. La demoiselle referma son gilet. Les yeux du jeune homme était poser sur elle, et elle avait le sentiment de passer à un examen minutieux. Finalement elle résolut de rappeler au jeune homme qu'elle était un être vivant avant un objet d'études. « - Oui ? J'ai une tâche quelque part? » Les doux yeux noisette de la demoiselle se posèrent dans ceux du jeune homme. Aucune animosité n'émanait de Megumi, il faut dire qu'elle méprisait la violence.

Un léger sourire flottait sur ses lèvres. En règle général elle ne faisait pas attention aux personnes de l'école, mais elle savait que celui qui était en face d'elle n'était pas réputer pour être un gentil agneaux. Il y a des personnes qui ont une réputation solide qui le précède partout. C'était le cas de celui-ci. Dans un recoin de son cerveaux un nom finit par émerger, Usagi Ryuku. Autant dire qu'elle n'avait pas vraiment envie d'énerver le jeune homme, mais elle n'était pas forcément emballer à l'idée qu'il reste là... Après tout elle était venu s’entraîner, et ce spectateur improvisé n'était pas du genre à la mettre à l'aise. Le lac des cygnes s'acheva sur une dernière note lancinante, et le mp3 lança une nouvelle musique Death on two legs, Queen. Malgré elle la jeune fille ne put empêcher une de ses mains de suivre le rythme, tapotant doucement sur sa jambe. Dire qu'elle avait prévu de passer deux bonnes heures à danser ici avant de rentrer chez elles... Il fallait croire que les choses ne jouait pas toujours en sa faveur... Quoique... Après tout il n'avait pas fait de bruit en entrant, si ils restaient chacun à un bout de la pièce elle devrait pouvoir continuer à danser. « - Si ça ne te dérange pas, je retourne m'entraîner. » A dire vrais le ton de Megumi sous-entendait plus un même-si-ça-te-dérange-je-danserais-car-vois-tu-j'étais-là-avant-et-si-ça-te-plait-pas-la-porte-est-juste-là.

Timidement elle ôta son gilet et monta le son de la machine. De nouveau elle reprit ses arabesque, piqué, tourbillon et entrechats. Néanmoins elle mit beaucoup plus de temps à s’immerger dans son univers de son, et elle se sentait nettement moins à l'aise avec le jeune homme à l'autre bout de la pièce. Il fallut bien que deux musiques s'enchaînent pour qu'elle arrive à l'oublier et à se lancer à nouveau dans une danse endiablé. Hélas, quelqu'un avait décider que ce serait un mauvais jour pour danser, car la porte s'ouvrit à la voler la faisant sursauter et perdre l'équilibre. La demoiselle tomba sur le parquet, grimaçant en sentant une de ses chevilles se tordre. Au moins n'y avait-il eut aucun craquement. Dans l'embrasure quatre garçons à l'air peu commode observait la pièce. Une petite voix dans un recoins de sa tête affirma qu'il n'était sûrement pas là pour elle, malheureusement elle ne savait pas si elle devait considérer ça comme une bonne ou une mauvaise nouvelle. Craintive, elle risqua un regard vers le jeune homme du bout de la pièce.  

© Chieuze



HRP : je te laisse faire ce que tu veux avec les quatres gus ^^ si tu as une idée de leur présence n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Admin ▲ La fureur du dragon.
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 31/12/2013
→ Multicompte : Kiba Chunsa

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Dim 30 Mar - 21:47




Ryuku & Megumi
- Oui ? J'ai une tâche quelque part?

Elle se mit à le fixer droit dans les yeux. Il esquissa un petit sourire en coin. Elle avait une certaine audace. Il reporta alors son attention sur sa batte, la faisant tourner entre ses doigts, s'assurant qu'il n'y avait plus de tâche de sang. Il laissa alors retomber le chiffon sur le banc, dévoilant la tâche écarlate. La demoiselle lui fit ensuite savoir qu'elle allait se remettre à danser.

- cool...

Tant mieux pour elle! Il s'en foutait royalement pour dire vrai, du moment qu'elle ne venait pas l'ennuyer elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Il posa sa batte sur le banc, juste à côté de lui. Elle se mit à danser. Il l'observa un court instant avant de se lasser, reportant son attention sur autre chose. Il observa son portable. Soudainement la porte s'ouvrit, laissant entrer quatre types qui semblaient chercher quelque chose ou plutôt quelqu'un. Il n'y prêta pas réellement attention, observant plutôt la fille à présent au sol. Ces abrutis lui avaient fait peur et elle s'était déconcentrée. Elle semblait avoir mal à la cheville mais ça ne paraissait pas particulièrement grave.

- Qui est le crétin qui a tabassé notre pote ?....... Oh merde...

Ryuku releva les yeux vers eux. Ces abrutis ne s'étaient pas renseigné plus que ça pour savoir qui s'en était prit à leur ami si bien qu'ils avaient suivit une piste sans se soucier de ce qu'ils récolteraient à la fin. Ryuku arqua un sourcil, posa ses mains sur ses cuisses et se releva, laissant la battre sur le banc.

- Excuses-toi.

Le gars s'excusa rapidement de l'avoir traité de crétin. Il n'avait vraisemblablement pas envie de devoir se frotter à lui. Ryuku aurait facilement put faire partit d'une team comme les crows, il en avait la capacité mais le travail d'équipe était un truc qui ne l'intéressait pas. Il était du genre solitaire mais pas pour autant inoffensif.
Il s'avança vers le gars et lui encastra la tête sur l'un des miroirs du mur de la salle.

- Pas à moi abruti. Tu l'a dérangé et par ta faute elle s'est faite mal à la cheville.

Il désigna Megumi sur le parquet.

CODAGE DE © MRS HYDE.

_________________
" Je lui ai démoli le bras, d'accord ! Mais c'était un accident absolument involontaire. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. [...] Une perte momentanée de coordination musculaire, tu vois. Quelques petits kilos d'excédent d'énergie par seconde, par seconde ! "- Shining.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Lun 31 Mar - 17:37

Usagi Ryuku & Saheba Megumi

«And she's buying a stairway to heaven »

A peine entré dans la salle que les jeunes hommes se mirent à apostropher les précédent occupant. « -Qui est le crétin qui a tabassé notre pote ? ... Oh merde... » Le regard de Megumi passa des arrivant à Usagi, se posant un moment sur le chiffon taché de sang. Elle espérait sincèrement que le pote en question n'était pas trop amoché. Un frisson parcouru sa colonne vertébrale. Pourvu qu'ils n'en viennent pas aux mains ici... C'était bien la dernière chose que la demoiselle souhaitait. Heureusement les quatre arrivants semblaient déjà regretter leur imprudence. Elle espérait qu'ils partiraient vite... Hélas c'était sans compter le dit crétin-qui-avait-tabassé-leur-pote. Il se leva, arrachant un nouveau sursaut à la demoiselle et écrasa la tête d'un des garçons contre le mur. Lui ordonnant de s'excuser. Presque aussitôt des excuse désordonné jaillir, suppliant le jeune homme de ne pas leur en vouloir pour l'avoir insulté... « -  Pas à moi abruti. Tu l'a dérangé et par ta faute elle s'est fait mal à la cheville.  »

La jeune fille releva la tête surprise. D'ailleurs le groupe de garçons semblaient tout aussi étonné, et par la même notifier sa présence. Bientôt des excuse sortir, notamment de celui qui avait la tête écrasé « - Pardon, pardon, on ne recommencera plus.» Megumi se releva, et posa doucement son pied sur le sol. Elle ne ressentait aucune douleur vive, juste un vague lancement sourd. « - Plus de peur que de mal. Néanmoins cette salle est réservée au club de danse, si elle est ouverte aux personnes qui accepte de ne pas déranger, j'apprécierais qu'elle ne soit pas un lieu de bagarre. » Quoique douce, il y avait une certaine fermeté dans sa voix. Ici c'était son territoire après tout, puisqu'elle était la capitaine du club. Elle fit un petit signe de la tête, acceptant les excuses des garçons. Ceux qui n'avaient pas été attrapé par Usagi partirent sans demander leur reste, quant à celui qui était le long du miroir il se dégagea vivement pour rejoindre ses compères. Le jeune avait-il volontairement desserré sa poigne, ou bien l'autre avait-il plus de force qu'il ne voulait bien le montrer ? Mystère.

Megumi s'avança vers le blond. « - Merci, c'était... » elle chercha un mot qui pourrait convenir à la conduite du jeune homme... Noble ? Chevaleresque ? Ils étaient tout deux révélateur de son milieu social d'origine. « - ... gentil d'exiger des excuses... Enfin agréable aux moins. » Gentil n'était pas le mot approprier mais elle n'en trouvait pas d'autre. Elle observa le jeune homme, si elle connaissait son prénom il était fort peu probable qu'il eut entendu parler d'elle vu comment elle se fondait dans le décors. « - Je m'appelle Saheba, Megumi Saheba. Et toi ? »  Bien sûr elle savait qui il était, mais c'était la moindre des politesses que de s'enquérir du nom d'une personne. Elle se posa en douceur sur le banc où le jeune homme était assis précédemment, et fit doucement tourner sa cheville pour faire disparaître la douleur. Cette dernière était peu intense, et se mêlait parfaitement aux douleurs qu'elle pouvait avoir après s'être exercer à la danse.  

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Admin ▲ La fureur du dragon.
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 31/12/2013
→ Multicompte : Kiba Chunsa

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Lun 31 Mar - 18:30




Ryuku & Megumi
Ryuku avait été élevé dans cet esprit la, celui qui consiste à respecter un minimum les femmes. Il aurait put être un parfait gentleman en d'autres circonstances mais la vie en avait décidé autrement.
Le type qu'il avait "tabassé" s'excusa rapidement auprès de la demoiselle. Cela arracha un petit sourire de satisfaction à Ryuku. Voila qui était mieux!

- Plus de peur que de mal. Néanmoins cette salle est réservée au club de danse, si elle est ouverte aux personnes qui accepte de ne pas déranger, j'apprécierais qu'elle ne soit pas un lieu de bagarre.

Si elle espérait que cette salle reste tout le temps une zone hors combat elle s'était trompée d'école. Aucune pièce n'était réellement sure à Majisuka Suzuran. On pouvait tomber sur des brutes à n'importe quel coin de couloir.
Le type s'empressa de déguerpir, suivant de près ses amis. Ryuku avait légèrement desserré son étreinte bien qu'au fond, refaire un peu la déco de cette pièce ne l'aurait pas dérangé.

- Merci, c'était...

Elle s'était avancée vers lui. Ryuku arqua un sourcil, attendant de voir la suite de ses propos.

- ... gentil d'exiger des excuses... Enfin agréable aux moins.

Il esquissa un petit sourire amusé. Gentil n'était vraiment pas le mot, pas pour le qualifier lui. D'ici il pouvait un peu mieux l'observer. Elle semblait totalement inoffensive, du moins physiquement. Elle n'avait pas vraiment sa place à Majisuka Suzuran, il en était persuadé. Il se demanda d'ailleurs ce qu'elle faisait ici.

- Je m'appelle Saheba, Megumi Saheba. Et toi ?

- Usagi Ryuku. Mais je suppose que tu le sais déjà.

Ca ne faisait aucun doute, la façon dont elle l'avait regardé lorsqu'elle l'avait aperçu pour la première fois avait laissé clairement voir qu'elle savait qui il était. La fille, Megumi donc, alla s'asseoir sur le banc, à côté de la batte de Ryuku. Elle inspecta sa cheville, ça avait l'air d'aller ou du moins de ne pas trop la déranger.

- Tu devrais faire gaffe à ce que tu dis si tu ne veux pas avoir à te défendre ici. Ton "j'apprécie que ce ne soit pas un lieu de bagarre" aurait put être interprété comme un défi et te valoir pas mal de bleu dans d'autres circonstances.

C'était juste un avertissement qu'il lui donnait. Même si quelques gars ici hésitaient encore à frapper les filles de Majisuka, les filles elles mêmes n'hésitaient pas une seconde et elle pouvait être très violentes.

CODAGE DE © MRS HYDE.

_________________
" Je lui ai démoli le bras, d'accord ! Mais c'était un accident absolument involontaire. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. [...] Une perte momentanée de coordination musculaire, tu vois. Quelques petits kilos d'excédent d'énergie par seconde, par seconde ! "- Shining.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Lun 31 Mar - 19:31

Usagi Ryuku & Saheba Megumi

«And she's buying a stairway to heaven »

Le jeune homme eut une expression amusée, il était vrais que gentil n'était pas le mot qu'on devait souvent employer pour le qualifier... mais les deux autres était absolument hors de propos. La demoiselle était de plus en plus surprise par sa rencontre avec Usagi. Il était loin de tout ce qu'elle avait imaginé, et en même temps... La façon dont il avait traité les quatre intrus était parfaitement digne du portrait qu'on dressait de lui. Lorsqu'il se présenta, en ajoutant qu'elle devait déjà le savoir, elle lui répondit avec un sourire aimable : « - Disons que tu es le genre de personne que la réputation précède d'un bon kilomètre... » Elle en revanche... elle réussissait à se faire discrète, personne n'avait encore fait le lien entre son nom de famille et les entreprise Saheba... Après tout que ferait la fille d'un industriel dans un tel lycée ? Megumi savourait grandement son anonymat, ça la changeait des lieux qu'elle fréquentait d'ordinaire peupler de fils et filles de...

« - - Tu devrais faire gaffe à ce que tu dis si tu ne veux pas avoir à te défendre ici. Ton "j'apprécie que ce ne soit pas un lieu de bagarre" aurait put être interprété comme un défi et te valoir pas mal de bleu dans d'autres circonstances.  » La demoiselle acquiesça, en fait elle ne se serait pas permit cette mise en place si Ryuku n'avait pas été là. Si seulement elle arrivait à préserver ce tout petit périmètre de la violence. « - Je ferais plus attention alors, de toute façon je commence à avoir l'habitude de raser les murs. » Elle avait parler sur un ton naturel et léger. En soit ça ne l'amusait pas de devoir faire toujours attention, mais elle ne pouvait pas faire autrement ici alors autant s'en accommoder. De toute façon elle était parfaitement incapable de lever la main sur quiconque... même pour se défendre. Usagi lui semblait parfaitement de son élément dans toute cette violence.

La jeune fille détourna la tête, observant par la fenêtre le ciel bleuté. De nouveau la musique meublait le silence entre les deux adolescent. Un air tirer d'un jeu vidéo, elle s'en était servit pour un concours de danse. La mélodie était douce, apaisante, encline à la rêverie. Machinalement elle porta la main à son cou jouant avec un petit pendentif en jade et or blanc. Une plume. C'était le seul objet luxueux qu'elle portait au lycée. Un présent de sa grand-mère qu'elle ne quittait pas. « - Presque personne ne vient dans cette salle, qu'est-ce qui t'a fait en pousser la porte? » Toujours cette voix calme, quoiqu'un peu pensive, comme influencer par la musique qui s'étendait entre eux. Megumi n'était pas dans son élément ici, elle était trop fragile, trop différente, trop distante de ces élèves pour qui la violence était devenu un moyen d'expression. Malgré tout elle s'était attaché à ses lieux où on attendait pas d'elle une tenue et un comportement parfait. Souriante elle se tourna vers le jeune homme et ajouta : « - Si ce n'est pas indiscret, bien sûr. » 

© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
Admin ▲ La fureur du dragon.
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 31/12/2013
→ Multicompte : Kiba Chunsa

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   Mar 1 Avr - 12:29




Ryuku & Megumi
- Disons que tu es le genre de personne que la réputation précède d'un bon kilomètre...

C'était une bonne chose. Ryuku aimait qu'on lui foute la paix et le fait qu'on connaissait déjà sa réputation avant de le croiser aidait largement.
La demoiselle accepta son avertissement et lui confia qu'elle commençait à avoir l'habitude de raser les murs par ici. Elle ne pouvait sans doute pas vraiment faire autrement. Elle ne devait pas être de celles qui se battaient. Elle avait davantage l'apparence d'un agneau que d'un loup. Si elle tentait quoique ce soit elle se ferait sans doute dévorée toute crue dans ce lycée. Non, elle n'était définitivement pas faites pour cette école. Alors pourquoi avait-elle été envoyée ici ? Personne ne viendrait ici de son plein gré, du moins personne d'un minimum sein d'esprit.

La musique changea, laissant place à une mélodie calme, douce et posée. Ça correspondait assez à la demoiselle se dit Ryuku. Elle observa par la fenêtre. Ça donnait l'impression d'un clip vidéo, il ne manquerait plus que les cheveux volant au vent pour compléter le tableau.
Elle toucha un pendentif semblant assez luxueux. Une voleuse ? Non, elle avait cet allure qui laissait pensée qu'elle n'avait pas vraiment besoin de voler les autres. Ryuku avait vu pas mal de filles de riches et même si Megumi semblait un peu différente de toutes les autres ce devait en être une, elle avait une allure un peu plus noble que la normale et il y avait certains détails qui ne trompaient pas.

- Presque personne ne vient dans cette salle, qu'est-ce qui t'a fait en pousser la porte?

C'était une bonne question. Il avait pour habitude de faire ce qu'il voulait quand il voulait ici, autant dire que lui même ne savait pas ce qu'il faisait parfois. Il suivait son instinct, rien de plus.
Elle se tourna vers lui, un sourire aux lèvres. Il lui sourit en retour.

- Je suis passé devant la salle et j'ai entendu la musique. J'me suis dit qu'ici j'aurais la paix.

CODAGE DE © MRS HYDE.

_________________
" Je lui ai démoli le bras, d'accord ! Mais c'était un accident absolument involontaire. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. [...] Une perte momentanée de coordination musculaire, tu vois. Quelques petits kilos d'excédent d'énergie par seconde, par seconde ! "- Shining.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: music like a breath || Usagi   

Revenir en haut Aller en bas
 

music like a breath || Usagi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Music Mania V
» Music is my life •
» Présentation de usagi [pas fini]
» Breath Lynas
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJISUKA SUZURAN :: 
Flood en mode on
 :: → Archives.
-