Deux lycées de seconde zone de Tokyo ont été presque abandonnés par leurs directeurs. Pourquoi ? Car ces deux écoles, MajiJo, l'école des filles et Suzuran, l'école des garçons, sont réputées pour contenir des délinquants. En effet, leur but est d'atteindre le sommet du lycée pour en devenir le boss. Un Yakuza, Yukata Shin à ouvert un nouveau lycée et réunis les deux écoles pour n'en faire qu'une seule. Seulement, entre les Team qui s'affrontent, la cohabitation difficile, ceux qui veulent étudier et ceux qui veulent se battre, les élèves oublient une chose. Pourquoi un yakuza aussi puissant aurait fait cela ? Pourquoi un homme riche et aussi mesquin dépenserait des millions de yens pour ouvrir une nouvelle école ? N'oubliez pas de chercher le complot car il est peut-être bien plus proche que vous ne le pensez...


Partagez | .
 

 Shun Izaki - God is a Beast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 15:18


Izaki Shun


Identité

Yo les gens ! Je m'appelle Izaki Shun et je suis né le 13 Juin à Tokyo. J'ai donc 17 ans. Mon coeur est célibataire. Je suis venu à Majisuka Suzuran de mon plein gré. M'enfin, plus ou moins. Je fais partit du groupe Team GPS. La baston ? J'aime . Ma particularité au combat ou bien au quotidien est que je suis puissant et déterminé et cela me rend unique ! Beaucoup de monde disent que je ressemble à Takaoka Sosuke. Quelle classe ! 



Résumé

Caractère → S’il y a certaines choses que l’on doit savoir avant de côtoyer Shun, la majorité ne se saura probablement jamais. Car Shun est un jeune homme fidèle à lui-même, qui s’exprime peu, du moins qui ne dit rien lorsqu’il n’a rien d’intéressant à dire. Il n’est pas comme ceux qui se sentent gênés par un blanc dans une conversation et qui chercheront alors absolument à combler le silence. Parce qu’à la base ce n’est pas quelqu’un qui aura l’initiative de la conversation, s’il ne vous connait pas un minimum, alors il y aura une infime chance qu’il vienne vers vous pour causer. Il se méfie un peu de tout le monde, il a ce trait légèrement asocial qui le caractérise plutôt bien. La vérité est qu’il connait l’hypocrisie, qu’il sait lire dans le regard des menteurs et il vous étonnera peut être en vous disant que jamais il ne pense avoir croisé quelqu’un de sincère sur le long terme. Tout le monde fini forcément par retourner sa veste, et ce genre de personne ne l’intéresse pas. Voilà pourquoi Izaki choisit minutieusement son entourage, et qu’il ne parlera pas de sa personne s’il n’a pas confiance en vous. Sa carapace est dure à percer, Izaki ne cherche pas non plus le contact alors les efforts ne proviennent jamais de son côté lorsqu’il y a une nouvelle personne dans son cercle d’ami.


Shun est un garçon fier, têtu, qui cherchera toujours à avoir le dernier mot. Le fait est que lorsqu’il désire quelque chose il l’obtient par tous les moyens. Il est très persuasif et même s’il est très silencieux, les seules fois où il ouvrira la bouche, il saura être très persuasif. C’est un manipulateur de base, qui saura mettre un conflit même entre les meilleurs amis du monde juste en ayant eu une petite discussion avec l’un d’entre eux. Il est intelligent et sait toujours à quel moment frapper, il observe, analyse, teste et arrive souvent à déceler les moindres faiblesses. C’est un atout utile, qui lui a souvent servit et qu’il met aussi bien à profit pour lui-même que pour ceux qu’il suit. Il arrive que parfois ça ne marche pas, forcément puisqu’il n’est doté d’aucun superpouvoir de charme, généralement il se vexe alors très facilement et par caprice, il laissera tomber aussi vite qu’il est arrivé pour vous embobiner. L’avantage est qu’il sait reconnaître asse vite la défaite et quand ça ne fonctionne pas, autant se barrer sans même avoir terminé. Shun n’aime pas perdre son temps et supporte encore moins la défaite. C’est un mauvais joueur, et envers tout le monde, que vous soyez proche ou éloigné de lui, vous sentirez forcément sa frustration. Et lorsqu’il est perdant, qu’on lui pose la question, il préfère mentir en y ajoutant des excuses improbables. Comme ça, ça amuse la galerie et souvent il n’a pas à aller plus loin dans les détails. Ainsi lorsqu’il se fait cogner, soit il est tombé tout seul, soit il était ivre. De toute évidence, il n’avouera jamais être le grand perdant d’un affront.

De ce point là, on pourra aussi remarquer qu’il est rancunier et coriace lorsqu’il s’agit d’avoir sa revanche.  Il a en effet une fierté à garder s’il veut conserver son titre de meilleur de sa classe, autrement c’est la honte et ça, il ne connait pas. Shun est un battant, un jeune homme courageux et qui n’a pas froid aux yeux quitte à plonger les mains dans la boue. Il est sans pitié, quand il en vient aux mains, il fait alors un adversaire redoutable. Shun est un meneur, qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Car c’est lui qui marche sur les pieds des autres et pour le reste de sa vie, ce sera toujours la même chose. Il le ferait aussi pour ceux dont il est proche, sans hésitations et même s’il n’est pas franchement très amical, c’est une qualité qu’on ne pourra lui retirer.

Car Shun est un ami fidèle, sincère, et de très bon conseil lorsqu’on lui demande son avis. Pour lui l’amitié est une chose essentielle, ils auront beau se compter sur les doigts d’une main tout au long de sa vie, pour lui il n’y a rien de plus important que ces liens presque fraternels. Il n’a qu’une parole et n’essaye jamais d’impressionner la galerie avec de beaux discours ; non, lui, il agit pour montrer sa loyauté. Il apprécie autant les moments simples qu’il peut potentiellement partager, sortir et discuter autour d’un verre ou marcher simplement pour se donner des nouvelles. C’est un jeune homme simple qui ne s’embarrasse pas de politesses et qui n’est pas franchement compliqué à vivre malgré cette grosse façade qu’il peut parfois représenter. Le tout est de le connaitre, une fois le mur franchi, il devient quelqu’un dont on ne pourrait se passer. En effet il a beau ne pas être bavard, il est de très bonne compagnie et renvoie souvent des ondes positives plus que des ondes négatives. Shun c’est le meilleur ami parfait, le compagnon idéal pour ces années où l’on est jeune et que l’on peut encore profiter. Il est un peu le gars typique sorti des mangas pour jeunes filles, il a d’ailleurs souvent cet effet sur elles ; assez mystérieux mais bienveillant qui attise plus la curiosité que la crainte. Il n’est pourtant pas un gros dragueur mais se plait à penser qu’il en intéresse certaines. Shun n’est pas fermé à la discussion, il a juste beaucoup de mal à parler de lui  mais tant qu’on n’essaye pas de piétiner sur sa vie privée, tout se passe généralement bien.

Pour votre quitte de survie face à un tel énergumène, c’est assez simple en réalité ; ne le provoquez pas, ne soyez pas trop curieux, ne venez le voir que lorsque vous avez réellement quelque chose à lui dire. Autrement, abstenez vous de lui adresser même un regard. Il se pourrait qu’il vous le rende mal.

Histoire →  Une histoire en deux paragraphes…Ca semble pouvoir être faisable et pourtant il y aura pas mal à dire sur tout ce qui fait Shun aujourd’hui. D’abord, il faut savoir qu’il est né au beau milieu d’un contexte familial assez particulier. Sa mère était l’une de ces filles qui tiennent compagnie aux hommes le temps d’un soir. Pour être hôtesse, il fallait qu’elle réponde à de nombreux critères : avoir une beauté sans égale, supporter l’alcool et surtout savoir jouer la comédie. Elle n’avait pas choisi cette voie là, mais n’ayant jamais eu de soutient parental, c’est à 17 ans qu’elle a fait avec ce qui se présentait à elle. Shun tient beaucoup de sa mère, elle est aussi coriace, aussi peu démonstrative de ce qu’elle ressent et surtout, elle a toujours survécu comme elle pouvait. Appréciée par de nombreux clients, la jeune femme même en grandissant savait toujours comment faire chavirer les hommes. Elle n’avait qu’à poser son regard sur eux pour qu’ils se voient complètement hypnotisés par son charisme et sa prestance. Elle ne se plaisait pourtant pas dans ce métier, mais puisqu’elle y gagnait son pain, elle n’a jamais cherché à être ailleurs. Jusqu’au jour où elle fut contrainte de démissionner alors que son ventre se dessinait peu à peu. C’est toujours la même chose ; ce genre de truc n’arrive qu’aux autres, et pourtant le jour où cet homme l’a tentée, jamais elle n’aurait pensé se retrouver aussi rapidement enceinte. Ce type là, c’était un vieux yakuza, qui avait fait son temps. Renommé, craint, mais plus assez d’actualité pour tenir tête à la jeunesse rebelle. Les temps changent, le monde mise tout sur la jeunesse alors qu’il n’y a que des vieux ici-bas.

Sombrant dans l’alcool, vivant à la cheville des aides sociales, il niait pourtant la situation précaire dans laquelle il s’était noyé. Lui, se voyait toujours comme un homme rien de plus banal, qui cherchait désormais « chaussure à son pied » afin de faire en sorte que son nom perdure. C’est là que ses parents s’étaient rencontrés, au bar à hôtesses. Et pourtant elle lui avait dit non, lorsqu’il avait glissé sa main sur sa cuisse mais tentée par l’alcool c’est dans une petite ruelle sombre qu’elle avait fini dénudée. Ce genre de situation lui était déjà arrivé, mais cette fois-ci n’était pas la bonne. Elle était alors tellement en colère, qu’elle avait tout fait pour le retrouver, lui réclamant de l’argent pour la dédommager, puisqu’elle refusait d’avorter. Pourquoi ? Les instincts maternels sont bien plus puissants que tout ce que l’on pourrait imaginer et peut être que c’était aussi la seule occasion qui se présenterait à elle. Croyant bien faire, au bout du fil, Izaki-san promis à sa compagne qu’ils vivraient bien s’ils se mettaient en ménage, qu’il pourrait également élever leur petit batard et faire en sorte qu’il ait la mine bien rose et le ventre bien rond.

A la naissance du gamin, ils n’étaient toujours pas mariés, mais vivaient ensemble comme deux colocataires et plus si le taux d’alcoolémie le permettait. Il fut alors baptisé Shun et porterait le nom de son père afin qu’il puisse avoir d’hors et déjà avoir une bonne réputation d’héritage dans les bas fonds de la ville. « Ca l’aidera, pour son avenir professionnel » Disait-il une bouteille de saké à la main.  « Cet avorton sera ma relève, il sera aussi fort que son père ! ». Malgré tout, il ne tenait pas ses promesses, trouvant bien plus confortable son petit chez soi sans les hurlements et sans les paquets de couches qui s’empilaient par dizaine. Parfois il s’en faisait même une table basse, sous les remarques désobligeantes de la mère de son gosse, dont le teint ternissait de jour en jour. La jolie fleur fanait alors que le petit grandissait. Elle donnait sa vie entière pour son fils, l’aimant plus qu’elle-même. Jaloux de cette relation, d’ailleurs, lorsque Shun était en mesure de parler, il avait trouvé bon de le battre histoire de l’endurcir et parce qu’il ne supportait pas ses coloriages d’enfants. Peut être qu’il n’avait pas réfléchi au fait qu’un Yakuza fort et entier ne pouvait sortir par magie après 9 mois de grossesse ! Ah non ! Il n’avait pas commandé un bambin qui s’en mettait plein la figure dès qu’il se nourrissait !! Et puis quoi encore ? Frustré, il passait alors sa colère en infligeant des coups à son fils, comme s’il pouvait soudainement prendre plus rapidement de la maturité. Forcément, le gamin n’appréciait pas mais plus le temps passait moins il gémissait. Shun s’endurcissait alors à vue d’œil et jusqu’au début du collège il n’avait jamais osé se retourner contre son paternel. Cette époque scolaire fut alors très importante dans la vie de Shun puisqu’il s’imposa rapidement comme chef. Il était fort, dur à impressionner et surtout impitoyable. Un petit jeune qui donnait du fil à retordre à ses professeurs et des soucis à sa mère qui se faisait convoquer quasiment toutes les semaines. Shun était pourtant craint de la direction mais non pas par son nom de famille comme l’avait prédit son père mais par sa ténacité et le fait qu’il n’avait jamais froid aux yeux. On pouvait alors le voir dans son regard noir et déterminé. Pour lui ces convocations n’aboutissaient jamais à rien et jamais ils n’osaient le renvoyer par peur qu’il finisse par brûler l’établissement.

Ce qui le poussa à quitter cette école, ce fut son père qui dans une énième crise de colère et le sang dilué à l’alcool, leva la main sur sa mère. Le jeune garçon s’interposa alors, ne laissant jamais tomber sa mère qui était jusque là, la seule à le soutenir quoi qu’il arrive et quoi qu’il fasse. Une bagarre éclata entre les deux hommes et une fois de plus dans sa vie, il fut vaincu par un petit rebelle, sauf que cette fois c’était son propre fils. Ils quittèrent alors le « domicile familial » pour aller s’installer lui et sa mère dans un endroit bien plus accueillant. Elle s’était remise à travailler et gagnait alors assez sa vie pour subvenir aux besoins de son fils. Une bonne nouvelle pour eux, une moins bonne pour l’ex yakuza qui termina sa vie certainement noyé dans un verre. C’était un été, Shun devait alors se trouver un lycée qui allait l’accueillir et aucun d’entre eux ne répondit positivement à cause de son dossier scolaire et ses appréciations peu favorables à une bonne intégration. Tous sauf un, en réalité, et sans grands étonnements, il découvrit qu’il ne pouvait aller qu’à Suzuran pour poursuivre ses études jusqu’à ce qu’il soit majeur et puisse faire ce que bon lui semblait.

D’entrée en seconde, il s’était déjà imposé, s’était fait des ennemis et les premiers mois furent riches en action. Shun n’était pas ici pour se faire des amis, il était là pour survivre et faire en sorte d’être toujours respecté. Ainsi, tout le monde se doit de l’appeler par son nom de famille, son prénom étant réservé à sa mère uniquement. Il avait besoin de garder ses distances, même lorsqu’il devint chef de classe après avoir dégagé sans mal les deux autres rigolos qui prétendaient à ce titre. Pour le reste de sa classe, c’était Izaki, point barre. Personne ne devait connaitre son prénom d’ailleurs et puisqu’il ne parlait pas chiffons il y a peu de chances qu’ils le découvrent un jour. En tant que chef de classe, Izaki était d’abord très craint, on le voyait surtout comme un animal violent du fait qu’en combat à plusieurs reprises il était prêt à tuer. Et au fil des mois, jusqu’à la première, Izaki était finalement respecté et considéré comme un leader, l’un des plus potentiels pour être à la tête du lycée. Toute sa classe restait derrière lui, lui obéissaient au doigt et à l’œil. La plupart étaient en réalité admiratif face au charisme qu’il avait, et forcément on avait plus intérêt à l’avoir en allié plutôt qu’en ennemi. Et malheureusement ce n’était pas le cas de toute l’école. Il se lia d’amitié avec Takashi Makise contre le reste des plus « grands ». Parce que Makise avait ce même point de vue au niveau de comment gérer sa classe. Lui aussi, sa classe le suivait n’importe où et juste pour ça, il avait fait en sorte de ne pas se mettre contre lui. Izaki continuait sa route jusqu’au point dominant, à plusieurs reprises, il était à deux doigts de gagner le titre mais il avait des ennemis aussi coriaces que lui et du coup, à chaque fois ça lui glissait entre les doigts. Jusqu’à ce qu’un prétentieux sorti de nulle part se pointa. Il arrivait en dernière année et se prétendait déjà être LE futur boss. Quelle bonne blague, Shun n’en croyant pas un mot avait préféré ignorer ce petit voyou amateur pour se concentrer sur ses propres affaires, c'est-à-dire battre une bonne fois pour toutes Serizawa. Et finalement, il fut stoppé dans son élan, encore une fois alors qu’il entendit dire que ce fameux Genji Takiya avait déjà deux classes avec lui. Il y avait donc dans un coin Serizawa et sa troupe de cirque et de l’autre côté le p’ti nouveau, Makise et Chuta et au beau milieu Izaki et sa classe. Il ne fallait pas être idiot pour comprendre qu’il était dans une situation délicate et que quoi qu’il en soit il fallait qu’il fasse en sorte de remettre l’ordre à son avantage. Izaki proposa donc à Genji une alliance, sous réserve qu’il se fasse minuscule lorsqu’il irait éclater la face à Serizawa. Il comptait bien lui faire comprendre qu’il n’avait pas sa place ici et qu’il n’avait pas assez d’années là pour prétendre être le Boss de Suzuran. Utilisant leur petit rendez-vous pour un coup monté, toute la classe d’Izaki se ramena alors pour refaire correctement le portrait à Genji et reprendre sa place de leader. Mais ce qu’il se passa ce jour là, dépassa totalement ce à quoi il avait pensé. Il se voyait en Genji, sauf que lui avait bien plus de haine à revendre.  Après l’avoir fait passer à tabac et l’avoir ramené en miettes à ses potes, Izaki s’était retiré quelques jours pour réfléchir à sa position actuelle. Finalement, il décida de s’allier à Genji, pour le bien de l’école et parce que quoi qu’il en soit ils avaient un même but commun. 


Jusqu’à ce que leur lycée de délinquant fusionna avec une école de filles. Rien qu’à cette idée, Shun avait tout simplement éclaté de rire. Ces gonzesses n’allaient être d’aucune utilité et finalement, les choses s’annoncèrent plus compliqué que prévu alors que la liste des candidats au « trône » s’allongea rapidement, en deux paragraphes..



Misery


Derrière l'écran

Derrière mon beau visage de délinquant je m'appelle Misery et j'ai 23. J'aime ce forum car : le contexte est cool. Si j'ai un avis ou des suggestions à donner sur le forum c'est : rien. Je serais présent 6/7 jours.

J'ai bien lu le règlement et même que je connais le code : .
CODAGE DE © MRS HYDE POUR MAJISUKA SUZURAN



Dernière édition par Izaki Shun le Dim 29 Juin - 14:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 03/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 15:52

Shuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuunnnnnnnnnnnnnnnnnnn  :013: 

euh non mais  :042: Bienvenue sur le forum Smile

_________________
there is no such a thing as a fair fight
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 18:58

Héhé merci mon pti Genji !!
Je suis sur l'histoire, je devrais normalement l'avoir terminée d'ici ce soir, sinon ce sera pour demain dans l'après midi !!  :011:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 19:51

Izakiiii  :003: ..... :007: 

Bienvenue toi aussi je vient de m'inscrire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 20:03

Oooooh ben écoute merci et puis bienvenue à toi aussi !!!!  :006: 
Bon courage pour ta fiche !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 20:14

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ▲ La fureur du dragon.
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 31/12/2013
→ Multicompte : Kiba Chunsa

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Sam 28 Juin - 20:52

Bienvenue sur le forum!!!!! Bonne chance pour ta fiche^^ Je surveille ça!

Si tu as la moindre question n'hésite pas à me contacter.

_________________
" Je lui ai démoli le bras, d'accord ! Mais c'était un accident absolument involontaire. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. [...] Une perte momentanée de coordination musculaire, tu vois. Quelques petits kilos d'excédent d'énergie par seconde, par seconde ! "- Shining.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Dim 29 Juin - 13:52

BONJOUR
merci pour l'accueil !! ♥️
Je pense avoir fini !! J'attends votre verdict du coup !!
 :014:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 16/04/2014
→ Multicompte : Watanabe Nezumi

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Dim 29 Juin - 15:13

Bienvenue à toi sur le forum Very Happy ! 

Je te souhaite bon courage pour ta fiche !

_________________


Last heaven of mine:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 28/06/2014

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Dim 29 Juin - 15:16

Je te remercie !!!!  :024: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 03/04/2014
→ Multicompte : Suzuki Tsuneo

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Dim 29 Juin - 17:44

Bienvenue, deux persos des films pris et des meilleurs en plus, on est gâtés ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ▲ La fureur du dragon.
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 31/12/2013
→ Multicompte : Kiba Chunsa

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   Dim 29 Juin - 18:37

Ta présentation me semble très bien!!! ^^ C'est donc avec plaisir que tu es validé!!!!

N'oublie pas de remplir ton profil, de faire les demandes nécessaires ainsi que les recensements et surtout de jouer!!!

BON JEU!!!!!!!!!!!!

_________________
" Je lui ai démoli le bras, d'accord ! Mais c'était un accident absolument involontaire. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. [...] Une perte momentanée de coordination musculaire, tu vois. Quelques petits kilos d'excédent d'énergie par seconde, par seconde ! "- Shining.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shun Izaki - God is a Beast   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shun Izaki - God is a Beast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shun
» The Beauty & the Beast
» En attendant que l'orage se termine ! [avec Izuki Shun]
» Itchi
» The Beast!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJISUKA SUZURAN :: 
Administration
 :: → Inscription Fighting. :: → Votre transfert a été accepté.
-