Deux lycées de seconde zone de Tokyo ont été presque abandonnés par leurs directeurs. Pourquoi ? Car ces deux écoles, MajiJo, l'école des filles et Suzuran, l'école des garçons, sont réputées pour contenir des délinquants. En effet, leur but est d'atteindre le sommet du lycée pour en devenir le boss. Un Yakuza, Yukata Shin à ouvert un nouveau lycée et réunis les deux écoles pour n'en faire qu'une seule. Seulement, entre les Team qui s'affrontent, la cohabitation difficile, ceux qui veulent étudier et ceux qui veulent se battre, les élèves oublient une chose. Pourquoi un yakuza aussi puissant aurait fait cela ? Pourquoi un homme riche et aussi mesquin dépenserait des millions de yens pour ouvrir une nouvelle école ? N'oubliez pas de chercher le complot car il est peut-être bien plus proche que vous ne le pensez...


Partagez | .
 

 Oeuvre éternel - [Gakuran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 16/04/2014
→ Multicompte : Watanabe Nezumi

MessageSujet: Oeuvre éternel - [Gakuran]   Mer 23 Avr - 12:46


550 de large
Oeuvre éternel
Et une journée de plus !
Encore une journée chargée aujourd'hui pour le blond qui allait certainement en baver à la boutique de tatouage. Mais il devait bien faire attention de ne pas faire le moindre faux pas. Il était menacé de licenciement d'un moment à l'autre et une seule faute précipiterait un peu plus son renvoi. Ce qu'il n'espérait surtout pas, car sinon il ne savait pas où il allait trouver l'argent nécessaire pour son loyer. Il avait déjà quelques mois de retard sur ce dernier et ne savait pas jusqu'à quand il pourrait négocier et repousser un peu plus la date de payement. Quoi qu'il en soit il était dans le beau drap ! Le jeune homme accéléra le pas en regardant qu'il était presque 8H. Il ne fallait surtout pas qu'il arrive en retard non plus son patron avait horreur de ça ! Yuki entra dans la boutique pile à l'heure souriant à son supérieur.

«Bonjour ! Vous allez bien ? » Le blond déposa ses affaires dans les vestiaires avant de retourner derrière de comptoir son carnet de dessin à la main. «J'ai fait de nouveaux dessins hier, je me disais que ça pourrait intéresser les clients.   » Le blond montra à son patron les quelques croquis qu'il avait faits.

Le patron avait l'air assez satisfait et cela fit sourire Yuki se disant que peut être la date de son renvoi serait annulé. Ce boulot, c'est tout ce qui lui restait sinon il allait finir à la rue. Et il savait que la musique ne pourrait pas le sauver et c'est pour cette raison qu'il n'avait pas la moindre idée de quoi faire si cela devait arriver. Son supérieur le prévint de son absence et comme beaucoup de fois Yuki allait devoir s'occuper seul de la boutique. En jetant un œil à l'agenda, il remarqua qu'il avait pas mal de rendez-vous aujourd'hui ... Cette journée promettait encore d'être chargée et les heures sup. il n'allait pas y couper ... Les premiers clients arrivèrent et c'est son patron qui prit les choses en main pour régler certaines questions. Le blond de son côté s'était mis des gants en latex et préparait les aiguilles. Son regard se porta sur l'horloge derrière lui. La journée ne faisait que commencer ...

Une heure plus tard son patron se mit en route pour une réunion qu'il avait et Yuki le salua chaleureusement avant de le regarder partir. Il avait la boutique pour lui tout seul et vu la taille de celle-ci ça allait être plein à craquer. Heureusement que la boutique ne faisait pas aussi piercing parce que là, ce serait impensable ! Le blond répondit aux appels et aux demandes des clients. Il fit un tatouage dans la matinée et une fois que la vague fut passée, il en profita pour faire une pause. Il sortit fumer un instant pour prendre un peu l'air. Il avait vraiment la tête ailleurs ces derniers temps et cette vie qu'il menait, était vraiment difficiles. Avec cette peur de ne pas savoir de quoi est fait demain, mais surtout de savoir s'il aura toujours un toit sur la tête ... Car là était son angoisse principale.

Il entra à nouveau dans l'échoppe de tatouage se remettant au travail derrière son comptoir. Pour le moment, la boutique était plutôt calme et il en profita pour peaufiner un peu plus ses dessins. D'ailleurs il s'agissait d'un travail qui lui tenait à cœur, et même s'il était relativement moins important que son rêve de musique cela faisait partie de sa vie et de ses passions. Il jeta un coup d'œil rapide à la porte vitré voyant qu'une fois encore aujourd'hui le temps était à l'orage. Il n'avait même pas pris soin de prendre un parapluie ... Trouvant la boutique un peu morbide et avec ce temps qui n'arrangeait rien, le garçon alluma la musique dans la boutique et monta le son comme il pouvait. Le jeune homme n'avait pas envie d'endurer les tic-tacs stressants de l'horloge. Il n'y avait personne de toute manière pour l'instant. Une fois l'un de ses dessins terminés, il en profita pour désinfecter son matériel de tatouage attendant la venue d'un prochain client.


100x100

Ft.

Miyazawa Gakuran
100x100

Our Story.

Ils ne se sont jamais rencontrés avant.
100x100

HRP

Si quelque chose ne va pas tiens moi au courant ^^.

© Narja - Never-Utopia

_________________


Last heaven of mine:
 



Dernière édition par Takahashi Yuki le Jeu 22 Mai - 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 01/04/2014
→ Multicompte : Masaharu L. Aemi.

MessageSujet: Re: Oeuvre éternel - [Gakuran]   Jeu 24 Avr - 9:41



Oeuvre éternelle. - Yuki x Gakuran.

Gakuran était assise sur un banc devant un salon de tatouage. Ça faisait deux fois en deux jours qu'elle venait. Hier, elle y était allée après les cours. Aujourd'hui, c'était samedi. En fait, elle ne voulait pas vraiment se faire tatouer. Enfin si.. Mais c'était plus compliqué que ça. Dans tous les cas, elle n'arrivait pas à rentrer. Alors elle restait là, devant, comme une idiote. Le propriétaire devait vraiment la prendre pour une folle, s'il l'avait remarqué. Après tout, ça ne devait pas arriver souvent qu'une jeune fille reste plantée devant une boutique, sans rentrer. Et qu'elle revienne deux fois d'affilés. La dernière fois, elle y était restée deux heures. On voit les gens courageux, hein Gakuran. Quoi peu.. Peut-être que ça arrivait, avec des indécis, comme elle. Dans tous les cas, il allait falloir qu'elle y aille. Soit qu'elle rentre, soit qu'elle parte. Mais qu'elle fasse quelque chose, au lieu de rester planté là comme une abrutie.

« Putain, bouge toi.. » marmonna t-elle pour elle-même.

Maeda aurait était ici, ça aurait était plus simple. Elle l'aurait regardé avec ses grands yeux impressionnants, avec son expression vide, mais dure, et Youran aurait bougée. Elle aurait prit son sérieux à deux mains, elle y serait allée. Mais voilà. Elle n'était pas là, parce que même si elles s'entendaient bien, même si on pouvait dire qu'elles étaient amies, ce n'était pas le genre de personne qui pouvait l'accompagner pour faire ça. En fait, à bien y réfléchir, elle n'avait pas personne pour l'accompagner. Elle avait des gens autour d'elle, mais personne de.. Enfin voilà.

Elle se frotta doucement la joue et regarda à l'intérieur du magasin. Il y avait un jeune homme, sur un ordinateur apparemment. Il était seul, et un son un peu étouffé sortait de la boutique. Il devait avoir mit de la musique, sûrement même. Depuis plusieurs minutes, elle n'attendait qu'une seule chose : qu'il y est un client qui arrive, qui rentre et qui occupe l'inconnu, parce que oui, ça lui aurait donné une raison de ne pas entrer, pour ne pas les déranger. En plus, en étant le premier jour du week-end, ça aurait dû être bondé de gens, non ? Ce n'était comme ça que ça marchait ? Elle lâcha un petit soupire et se leva à contrecœur.

« Allez, un peu de sérieux. »

Elle rentra ses mains dans ses poches, comme elle avait l'habitude de le faire, et s'approcha doucement de l'endroit. Lentement, mais sûrement, elle avança vers la vitrine. Il y avait plusieurs sortes de dessin affiché, en tout genre. Ils étaient beaux, ils étaient bien faits, et ils étaient classe. De toute manière, si elle se décidait à entrer dedans, elle avait déjà ce qu'elle voulait se faire. Elle ne voulait pas de tatouage en fait, mais elle voulait ça sur sa peau blanche. Comme si elle avait décidé de se marquer au fer rouge en fait. Oui, c'était ça l'idée. Se marquer. A vie.

Elle se pencha un peu plus vers la vitre pour mieux voir exemple. Si elle savait ce qu'elle voulait faire, elle n'avait aucune idée de où est-ce qu'elle le voulait. Derrière l'oreille ? Sur l'omoplate ? Le bras ? Le poignet ? La cheville ? Et pourquoi pas la fesse droite ? Mmh, hors de question. Les fesses de Gakuran sont trop précieuse pour être touchées par un homme. De nouveau, un léger soupire s'échappa. Elle se tourna pour s'appuyer contre la paroi au moment où elle aperçut un garçon qu'elle connaissait. Un garçon à qui elle devait un combat. Sa mâchoire se serra ; ce n'était pas le moment. Avant qu'il ne tourne la tête vers elle, elle se glissa vers la porte, l'ouvrit avec précipitation, fit quelques pas en avant, et avant de comprendre, elle se retrouva à l'intérieur, la porte fermé derrière elle. La clochette venait de sonner, et elle, elle était debout, la bouche légèrement entre ouverte, se demandant encore comment elle avait pu passer de dehors à dedans en une fraction de seconde.

© By Halloween sur Never-Utopia



Yay, j'espère que ça te va. Dis moi si je change un truc.

_________________
My seriousness... I'll dedicate it only for you !

Présentation Lien GSM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 16/04/2014
→ Multicompte : Watanabe Nezumi

MessageSujet: Re: Oeuvre éternel - [Gakuran]   Jeu 24 Avr - 16:54


550 de large
Oeuvre éternel
C'est pour un tatouage ?
Le jeune homme souffla une fois sa tâche terminée. Il attendait le prochain client qui avait pris rendez-vous pour terminer son tatouage. Il s'agissait là d'un assez gros dessin qui prenait tout le dos, il était donc normal qu'il soit fait en plusieurs étapes ! De toute manière, ils ne pouvaient pas enchainer plus de trois heures de tatouage maximum pour la sécurité des clients. C'était tout de même quelque chose de sérieux et à ne pas prendre à la légère ... Le tatouage était quelque chose gravé dans la peau et il s'agissait de quelque chose d'autant dangereux qu'une opération. Il fallait s'appliquer tout en ne mettant pas en danger la personne. Jusqu'à maintenant il n'y a jamais eu aucun problème de la sorte et Yuki croisait les doigts pour que cela n'arrive jamais. De plus, un tatouage est à décider bien à l'avance et être sûr de le vouloir sans changer d'avis. C'est quelque chose qui reste gravé dans la peau éternellement, il faut donc bien réfléchir avant de le faire. Le jeune homme regardait l'heure et savait qu'il ne mangerait encore pas à midi ... Il soupira avant de prendre un magasine pour s'inspirer un peu de ses prochains tatouages. Il avait champ libre pour ce qui était d'imaginé de nouvelles choses qui pourraient intéresser les clients.

Yuki leva son regard azur vers la porte lorsque la clochette retentit. Il fut surpris que son client arrive une heure plus tôt. À moins que ce ne soit pour un renseignement. Dans le doute, il allait poser la question. Le blond rangea alors le magazine avant de regarder la personne qui venait d'entrée. Yuki pensait en premier lieu à un homme, mais en regardant un peu mieux et de plus près, il fut surpris de savoir qu'il s'agissait en fait d'une fille. Le tatoueur eut un air un peu plus accueillant, mais pas moins froid que d'habitude. Il regarda la jeune femme dans les yeux s'apprêtant à la saluer, mais s'arrêta en plein milieu en regardant son uniforme. Le jeune homme fronça les sourcils en voyant que cette fille faisait partie de la même école que son meilleur ami. Il lui était arrivé d'en croiser d'autre bien entendu, mais c'était rare ! Les gens de cette école ne se montrent pas souvent ! Le blond mit de côté cette découverte avant de reprendre son sérieux.


«Bonjour, c'est pour un tatouage ? Vous avez pris rendez-vous ? » Demanda Yuki en sortant le carnet des rendez-vous. Il releva ensuite la tête en direction de la jeune fille, crayon à la main. Elle n'avait pas l'air vraiment très assuré et Yuki haussa un sourcil. Il referma le carnet sans la lâcher du regard. «À moins que ce ne soit pour un renseignement ?   »

Il était peut-être allé un peu rapidement et aurait sans doute dût commencer par cette question. Mais à voir son air angoissé, il ne s'agissait pas de quelqu'un qui voulait se faire tatouer. Ou alors il s'agissait d'un pari entre amis. Yuki voyait plus ce genre d'option étant donner qu'il connaissait on ne peut mieux le genre des élèves de Majisuka Suzuran. C'était tout à fait leur style de faire des paris comme ça. Seulement si la personne n'est pas sûre de ça le garçon se devait de refuser. Un tatouage ne se fait pas à la légère, c'est quelque chose qui resteras à vie ! Il faut en être certain ! Yuki baissa un peu la musique pour la mettre en fond se disant que peut être, elle voulait s'exprimer sans qu'il ait trop de bruit autour. Le blond appuya un de ses avant-bras sur le comptoir et mit son autre poing sur sa hanche dévisageant la jeune étudiante qui venait d'entrer.

«Si vous avez la moindre question n'hésitez pas.   » Dit alors le garçon en reprenant son carnet de dessin et un crayon continuant de dessiner. Oui, il vouait faire un peu plus professionnel de plus il avait une idée en tête pour un prochain tatouage et voulait y intégrer une clé de sol. Certainement, le premier et seul tatouage qu'il ferait sur lui. Il le voulait depuis bien longtemps, mais malgré qu'il travaille ici, il devait tout de même le payer ... Et malheureusement, l'argent ne tombe pas du ciel, il n'avait déjà pas de quoi payer son loyer alors un tatouage mieux valait oublier ...


100x100

Ft.

Miyazawa Gakuran
100x100

Our Story.

Ils ne se sont jamais rencontrés avant.
100x100

HRP

Si quelque chose ne va pas tiens moi au courant ^^.

© Narja - Never-Utopia

_________________


Last heaven of mine:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 01/04/2014
→ Multicompte : Masaharu L. Aemi.

MessageSujet: Re: Oeuvre éternel - [Gakuran]   Lun 16 Juin - 12:18



Oeuvre éternelle. - Yuki x Gakuran.

Bon, voilà. Elle n'avait plus le choix maintenant. Elle était à l'intérieur. C'était fait. Avant qu'elle ne puisse s'en rendre compte, elle était là. Certes, elle pouvait très bien se retourner, ouvrir la porte, et s'en aller, comme si de rien était. Mais elle était dedans, elle était là. Autant profiter de cette chance, parce que, et elle le savait très bien au fond d'elle, si elle repartait, jamais elle n'aurait le courage de franchir à nouveau le seuil du salon de tatouage.
A y réfléchir, elle était vraiment lâche en fait. Avoir peur de quelque chose comme ça.. Ridicule. Ce n'était qu'un peu d'encre sur de la peau, pas besoin d'en faire un drame. Et puis maintenant, il y avait plusieurs façons de les enlever, si jamais elle n'en voulait plus dans quelques années. Après tout, elle ne le voulait pas pour faire joli. Elle en avait besoin. Elle voulait se le marquer à jamais dans la peau, sur son corps, à l'intérieur d'elle.

« Bonjour, c'est pour un tatouage ? Vous avez pris rendez-vous ? »

La question la fit sursauter. Elle releva la tête vers le garçon, et l'observa pendant quelques longues secondes. Elle avait oublié sa présence en fait. Oui, comme ça, d'un coup. Elle était tellement aspiré dans ses pensées.. Parfois, ça lui arrivait, d'oublier la présence des gens autour d'elle. C'était plutôt rare, il est vrai, mais ça lui arrivait.
Mais non, en l'occurrence, elle n'avait pas de rendez-vous.

« À moins que ce ne soit pour un renseignement ?  »

Bravo Sherlock. Oui, là, ça correspondait mieux. Gakuran hocha doucement la tête. Elle voulait des renseignements. Mais en fait, elle voulait quoi exactement, comme renseignement ? Pour commencer, les tarifs seraient peut-être pas mal. Mais.. Elle se sentait plutôt mal à l'aise ici. Pas dans son élément. Bon, un peu de courage !

« Oui. » dit-elle en avançant jusque au bureau où était installé lez jeune homme. Elle mit ses pensées en ordre.. Donc, elle avait déjà le motif. Elle ne savait pas encore exactement où elle voulait le mettre. Elle avait quelques idées, mais.. Ça s'arrêtait là. En petit sur la nuque ? En grand que l'omoplate ? Sur la tranche du poignet ? Sur la cheville ? Ou sur la fesse gauche peut-être. Elle retînt un rire amer. Elle était pathétique. On aurait une enfant qui ne savait pas ce qu'elle voulait. C'était sûrement le cas en même temps.

«Si vous avez la moindre question n'hésitez pas. »

Elle fouilla dans son sac de cour, et en sorti un trieur en bordel. Elle le regarda en soupirant, et l'ouvrit. De nouveau, elle mit un court temps avant de trouver ce qu'elle voulait. Elle attrapa une feuille où elle avait dessiné un signe, d'une main un peu tremblante. La Triade. Un triangle coupé par un trait horizontal. C'était simple. Mais c'était ce qu'elle voulait. Dans le domaine de l’alchimie, le triangle est utilisé comme symbole des quatre éléments théoriques. Celui-ci, assis sur sa base et coupé par une ligne horizontale représente l’air. Ce triangle peut également être utilisé par les Wiccans, mais ça, ça n'avait rien à voir avec ce qu'elle voulait. Il y avait une chose particulière que ce dessin signifiait pour elle. Il représente l’air mais aussi la force de l’esprit. Surtout la force de l'esprit. Et c'était pour ça qu'elle le voulait. Et comme son père l'avait fait avant elle, elle allait se le tatouer.

«  Je voudrais ça s'il vous plait. » Et en même tant qu'elle parlait, elle posa feuille sur le comptoir,
son dessin:
 
.

© By Halloween sur Never-Utopia



Désolée du temps de réponse..

_________________
My seriousness... I'll dedicate it only for you !

Présentation Lien GSM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 16/04/2014
→ Multicompte : Watanabe Nezumi

MessageSujet: Re: Oeuvre éternel - [Gakuran]   Mer 18 Juin - 8:37


550 de large
Oeuvre éternel
Majisuka Suzuran n'est-ce pas ?
La jeune fille avait pendant longtemps tenu le silence et n'avait pas encore ouvert la bouche pour parler. Elle devait sans doute être intimidée par ce qu'il se passait autour. Il fallait que le blond la mette à l'aise, mais il ne savait pas comment ... En parlant ? Lui qui ne parle que quand c'est nécessaire et qui a autant de conversation qu'un mur ça allait être compliqué ... La plupart des gens qui rentrent dans la boutique sont bien et savent à quoi s'attendre. Peut-être n'est-elle ici que pour un simple renseignement pas de quoi trembler dans ce cas. La jeune fille retrouva sa confiance et répondit au positif pour un renseignement. C'est bien ce qu'il pensait. De toute façon, les personnes venant se faire tatouer prennent rendez-vous et viennent une première fois se renseigner. Hors il n'avait encore jamais vu sa tête par ici. Il est donc normal qu'elle ne demande pas autre chose qu'un simple renseignement. Le jeune homme regarda faire la brune qui sortit une feuille avant de commencer à tracer des traits. Tandis qu'elle s'affairait à ça, Yuki termina rapidement son esquisse en deux ou trois coups de crayons rapides.

Le blond ferma son carnet posant son crayon dessus avant de le décaler sur le côté. Il s'accouda au comptoir la laissant approcher et en lui laissant de la place pour poser sa feuille. Elle déclara vouloir ce tatouage et le jeune homme récupéra la feuille pour la regarder de plus près. Il avait déjà vu ce symbole dans de nombreuses œuvres et ce n'est pas la première fois qu'on le lui demander. En ce moment, c'était plus le signe de l'infini qui était à la mode, mais fut un temps, on lui en demandait pas mal de celui-là. Il hocha la tête de manière positive avant de reposer la feuille et faire face à la jeune fille.

« Tu voudrais exactement ça trait pour trait ? Ou tu aimerais rajouter des effets ? » Se renseigna le jeune homme. Il demandait, car la plupart des gens préféraient expliquer que dessiné ça leur était plus simple. C'était au tatoueur de réaliser le dessin exact qu'aimeraient les clients. Mais Yuki voulait être sûre que la demoiselle savait ce qu'elle voulait. « Tu t'es fixé une date pour le faire ou non ? Parce qu'il faut que tu en sois sûr. »

Normalement, les personnes mineures devaient être accompagnées par un adulte au moins jusqu'à leurs 20 ans, la majorité au Japon. Mais il arrivait que des jeunes viennent sans, mais pour cela, il faut qu'ils soient sûrs et certain que c'est ce qu'ils veulent. C'est pour cette raison de sécurité que Yuki préférait poser la question. Le tatoueur détailla l'étudiante du regard avant de prendre un crayon pour tracer quelques traits à côté de son dessin. Trait parfaitement droit pas besoin de règle. Il fonça un peu les lignes les rendant un peu plus noirs avant de lever le regard vers la jeune fille.

« Je peux te proposer ça comme tu me l'as dessiné ici. » Dit-il avant de reprendre sur son dessin rajoutant des zones d'ombre et un effet plus en relief en quelques coups de crayon. « Ou sinon, tu as ça. » Finit-il en posant le crayon et en reposant ses avant-bras sur le comptoir. « Après tu peux m'expliquer si tu veux rajouter quelque chose ou non, ce que tu veux exactement et surtout si tu es sûr de vouloir le faire. »

On lui avait souvent dit que le commerce, c'était l'essentiel et de ne pas se poser de question. Quand un client se propose le convaincre au maximum. Voilà ce que lui avait dit son patron. Mais Yuki n'aimait pas arnaquer les gens ou encore les incité à faire quelque chose qu'ils pourraient regretter. Le blond n'aimait pas cette façon de voir, mais malheureusement pour l'argent les gens en feraient des tonnes ... Malgré le fait que Yuki soit complètement fauché il préférait que le client soit sûr et satisfait plutôt que de pouvoir se payer un repas de plus.

« Après si tu es juste venue te renseigner, je comprendrai. Mais il faut vraiment que tu y réfléchisses, que tu le veuilles vraiment. » Insista le blond en rendant la feuille à la jeune fille. À en voir son air mal assuré quand elle est entrée, il avait peur qu'elle ne soit là que par contrainte ... « Assure-toi que tu le veux vraiment parce qu'une fois fait, tu ne pourras plus l'enlever. Bien entendus, il y a toujours le laser, mais en plus de faire un mal atroce ça coûte très cher. Donc réfléchis-y bien. »

Yuki n'avait pas souri une seule fois depuis le début, mais c'était dans son caractère. Il n'était pas désagréable au contraire. Mais sourire était hors de ses capacités. Le blond reprit son carnet sans le regarder fixant la jeune fille un instant. Il espérait ne pas trop l'avoir fait regretter d'être venue, mais Yuki devait être sûre que c'est ce que veut sa cliente. Le tatoueur se perdit dans ses pensées l'espace d'un instant avant de regarder l'uniforme de la jeune fille. Ça fait un moment qu'il n'avait plus de nouvelles de son meilleur ami ...

« Tu es à Majisuka Suzuran ? » Se renseigna Yuki espérant que la jeune fille puisse lui donné un peu plus de renseignements et éclairer sa lanterne.


100x100

Ft.

Miyazawa Gakuran
100x100

Our Story.

Ils ne se sont jamais rencontrés avant.
100x100

HRP

Si quelque chose ne va pas tiens moi au courant ^^.

© Narja - Never-Utopia

_________________


Last heaven of mine:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oeuvre éternel - [Gakuran]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oeuvre éternel - [Gakuran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que pensez vous de l'oeuvre en elle-même?
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» La bouteille d'eau emportée était une oeuvre d'Art...
» L'oeuvre littéraire de Tolkien
» Murmure Éternel. Fini.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJISUKA SUZURAN :: 
Tokyo lifestyle
 :: → Harajuku. :: → Black eyes tattoo.
-