Deux lycées de seconde zone de Tokyo ont été presque abandonnés par leurs directeurs. Pourquoi ? Car ces deux écoles, MajiJo, l'école des filles et Suzuran, l'école des garçons, sont réputées pour contenir des délinquants. En effet, leur but est d'atteindre le sommet du lycée pour en devenir le boss. Un Yakuza, Yukata Shin à ouvert un nouveau lycée et réunis les deux écoles pour n'en faire qu'une seule. Seulement, entre les Team qui s'affrontent, la cohabitation difficile, ceux qui veulent étudier et ceux qui veulent se battre, les élèves oublient une chose. Pourquoi un yakuza aussi puissant aurait fait cela ? Pourquoi un homme riche et aussi mesquin dépenserait des millions de yens pour ouvrir une nouvelle école ? N'oubliez pas de chercher le complot car il est peut-être bien plus proche que vous ne le pensez...

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 When rumors are faster than you. - Gakuran x Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 01/04/2014
→ Multicompte : Masaharu L. Aemi.

MessageSujet: When rumors are faster than you. - Gakuran x Black   Mar 15 Avr - 14:48



When rumors are faster than you. - Gakuran x Black

Gakuran était assise en classe. Comme la plus part des gens présents dans la salles, elle n'écoutait pas. Elle était installée bien confortablement sur sa chaise, à l'envers, les bras croisés sur le dossier. Elle fixait le professeur sans le voir. Le pauvre, c'était sa première année ici, et avec l'arrivé des garçons, il n'avait pas franchement eu de chance. Elle se demanda un moment s'il y est avait des profs qui choisissaient de venir ici, dans ce lycée complètement pourrit, ou s'ils étaient tous obligé, parce qu'ils étaient incapables et que c'est la seule place qu'on leur proposait. Elle ne pouvait pas s'empêcher de les plaindre. C'était tellement pathétique d'être enseignant ici. C'était le genre de personne qui passait leur vie sous anti-dépresseur, avec un rendez-vous par semaine avec un psychologue, un psychiatre, un psychothérapeute, et tout ce qui va avec. Ce devait être dure la vie, pour eux. Sans se gênée, elle se mit à bailler et posa sa tête entre ses bras. Ce n'était pas ses affaires après tout, et il est vrai que ça ne l'intéressait que très peu, voir pas du tout, de connaître la vie de ses profs en dehors du lycée.

« Gakuran ? »

« Hay ! » dit-elle en redressant sa tête, la curiosité dans le regard. Elle aimait bien entendre son prénom, qu'on l'appelle. Elle avait l'impression d'être aimé, populaire, tout ça. Parce que, si on met de côté son fan club totalement hystérique qui ne compte pas, ou très peu, elle n'avait pas forcément d'amis. De véritable, en tout cas. Mis à part peut-être Astuko Maeda. En levant les yeux vers la voix, elle se rendit compte que la personne qui l'appelait n'était personne d'autre que le professeur. Elle poussa un soupire.

« Tu.. Veux bien répondre à la question ? »

De nouveau, un soupire s'échappa de sa bouche. Elle allait se lever pour répondre quand une bribe de conversation parvint jusqu'à elle. "Tu savais que Black avait un enfant ? Tout le monde dit ça en ce moment." Cette phrase la coupa dans son élan, et elle ne bougea pas. La veille au soir, alors qu'elle s'était motivée à aller faire des courses, parce que son frigo était désespérément vide, elle avait croisé Black, en train de travailler. Elle avait effectivement un enfant dans les bras, un tout petit enfant. Sur le coup, elle s'était dit que c'était sûrement son frère, ou sa sœur. Mais si c'était son enfant ? Ça aurait été amusant, il était chou ce petit bout. Quand elle l'avait vue, elles ne s'étaient pas parlées. Elles s'étaient contentées de se regarder d'un air entendu, comme pour dire : Oui, je te connais. C'était peut-être bizarre vue comme ça, mais Gakuran échangeait souvent ce genre de regard avec les personne les plus forte de Majisuka. Et Black en faisait partie.

© By Halloween sur Never-Utopia


_________________
My seriousness... I'll dedicate it only for you !

Présentation Lien GSM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 23/03/2014

MessageSujet: Re: When rumors are faster than you. - Gakuran x Black   Mer 16 Avr - 15:53



❝ When rumors are faster than you.
• feat. Miyazawa Gakuran



Sans enthousiasme, tu te rends au lycée. Tu marches tel un zombie. Tu es fatigué, tu as mal dormi hier soir. Tu manques cruellement de sommeil. Tu bailles et t'étires. Tu ne te sens pas d'humeur aujourd'hui, tu espères passer une petite journée tranquille sans encombre.

Seulement, à peine poses-tu un pied au sein de l'établissement, que tu te sens observer de toute part. Tu ne comprends pas trop ce qui se passe mais tu n'aimes pas ça. À ton passage, beaucoup te dévisagent. Ça ne te plaît pas du tout. Tu serais bien tenté de leur refaire la face à tous ses idiots. Une cruche de ta classe se précipite alors vers toi. Tu n'as qu'une envie faire demi-tour. Tu redoutes le pire. Elle te salue souriant grandement. Tu te contentes d'un petit signe de main.

« Il paraît que tu as un enfant !? c'est vrai !? »

Tu crois t'étouffer avec ta propre salive à l'entente de sa question. Tu n'y crois pas. Tu dois avoir mal entendu.

« Pardon!?
-Tu as un fils, c'est ça !? »

Tu vois noir. Ce n'est pas la première fois que la rumeur circule, seulement jamais personne n'est venue ainsi vers toi pour te poser la question. Question que tu ignores. Tu continue d'avancer l'air de rien, tentant de garder ton calme.

« EH ! Attends ! Sale garce ! Pour avoir un enfant à ton âge... »

Tu prends une grande inspiration. Non... Tu ne peux décidément pas laisser passer ça. Beaucoup vous regardent. Mais toi, tu t'en fous. Tu as la rage. Tu te tournes vers elle et lui lance un regard noir. Elle rigole, fière d'avoir su attirer ton attention. Chose que tu vas vite lui faire regretter. Il te suffit de quelques secondes pour la mettre à terre. Tu as évité tous ses coups sans problème. Ce qui n'est pas son cas. Tu t'acharnes sur elle et son « beau visage ». Quand enfin, tu te sens plus ou moins calme. Tu te relèves, la laissant inconsciente au sol.

La rumeur a donc été relancé. Par qui ? Tu as peut-être ta petite idée.

La cloche sonne. Mais toi, tu ne te rends pas en cours, non, tu as bien plus important à faire. Tu te rends au premier étage où tu fais toutes les salles, sauf la tienne bien évidemment.

« TOI !
-Excusez-moi, mais vous n'avez rien à faire ici, nous sommes en plein cours. »

Un léger rictus amusé prend place sur ton visage généralement impassible. Ce qui prouve bien que tu n'es pas d'humeur. Tu diriges vers celle qui se nomme Gakuran et tu la traînes avec toi hors la classe, ignorant les protestations du professeur.

« Alors comme ça on s'amuse à rependre des rumeurs ? Ça ne se fait pas et cela aussi vraie soit-elle... »

Tu donnes alors un coup censé s'écraser au niveau de son visage.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 01/04/2014
→ Multicompte : Masaharu L. Aemi.

MessageSujet: Re: When rumors are faster than you. - Gakuran x Black   Jeu 17 Avr - 8:49



When rumors are faster than you. - Gakuran x Black

« TOI !
-Excusez-moi, mais vous n'avez rien à faire ici, nous sommes en plein cours. »

Gakuran ne leva pas de suite les yeux vers la nouvelle arrivante. Avant ça, son regard se posa sur le professeur qui avait parlé sur un ton assez sec. Ça ne lui ressemblait pas, c'était amusant de le voir parler comme ça. Pour une fois qu'il voulait se faire respecter. Il é&tait plutôt du genre à s'écraser, en fait. Elle ne l'avait jamais vu s'affirmer, et quand il le faisait, c'était absolument ridicule. Un léger sourire en coin apparu sur son visage au moins où une main l'attrapa et la tira d'un coup sec. La jeune fille se retrouva debout, sans vraiment comprendre pourquoi. Sa chaise était tombée sur le sol avec un grand bruit strident, et tous les visages étaient tournés vers elle. C'est seulement à ce moment là qu'elle compris que le "TOI" s'adressait bien à elle et elle leva la tête vers la personne qui venait de l'attraper. Black. Tiens, quand on parle du loup. Elle fronça les sourcils tendis que cette dernière l'emmener hors de la classe sous les protestations indignées de l'homme qui se tenait devant le tableau. Pourquoi elle était là ? Elles ne s'étaient jamais parlées avant, n'avais jamais eu d'embrouille, alors quoi ? Il se passait quoi là ?

« Alors comme ça on s'amuse à rependre des rumeurs ? Ça ne se fait pas et cela aussi vraie soit-elle... »

Elle fronça de nouveau les sourcils, et pencha très légèrement sa tête sur le côté. Elle n'avait strictement aucune idée de ce qu'il se passait là. Elle ouvrit la bouche pour répondre, la referma, hésitante, puis la re-ouvrit de nouveau.

« Je ne vois pas de quoi tu.. »

Elle n'eu pas le temps de finir sa phrase que le poing de la jeune femme s'écrasait sur son visage. Elle n'avait pas pu réagir, pas vue la main fermé de la fille qui se dirigeait vers sa mâchoire, mais elle avait senti la douleur qui lui déclancha un frisson dans tout le corps. La vache. Elle se recula légèrement et se mit en position de défense. Si elle devait se battre contre Black, elle était mal barrée. Après tout, elle faisait partie des Rappappas, et pas seulement : C'était l'une des quatre reine. Et Gakuran n'était qu'une combattante parmi tant d'autre dans le lycée.  

« Mais ça va pas ?! Je n'ai absolument rien fait. »

Elle ne voulait pas la frapper en retour, pas pour le moment, du moins. Même si elle adorait se battre, si ça résumait toute sa vie, si jamais elle avait la possibilité d'éviter de finir en charpie, autant la prendre. Essayons de discuter d'abord.. Mais si jamais la brune refrapper, elle serait obligée de se défendre. Youran n'avait pas souvent peur, mais là, une alarme se déclancha dans sa tête, une alarme qui lui rappelait dans quel état elle avait finit quand elle s'était battue contre Gekikara, et qui lui soufflait que ce serait sûrement pire avec Black.

« Explique moi de quoi tu parle au moins. »

Elle réajusta légèrement sa position, histoire de se préparer si un autre coup venait.

© By Halloween sur Never-Utopia


_________________
My seriousness... I'll dedicate it only for you !

Présentation Lien GSM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: When rumors are faster than you. - Gakuran x Black   

Revenir en haut Aller en bas
 

When rumors are faster than you. - Gakuran x Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You'd better run, better run, faster than my bullet. (29/05 à 03h10)
» GRACE & ANDREAS ▪ run girl, run faster
» faster bambi, don't look back Δ ashton
» Lula ap pouse pyon. Konpatryot w'ap tande. Se trè byen. Le débat promet
» MJ Fiction by Alek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJISUKA SUZURAN :: 
Majisuka Suzuran
 :: → 1er Étage. :: → Salles des 3èmes.
-